« J’ai recommencé à écouter la radio…

« (…) Quand à mon évolution elle est globalement positive, j’ai recommencé à écouter la radio !!!! oui c’est une belle avancée et aussi j’ai eu le sentiment hier d’avoir réussi à calmer mon cerveau limbique… J’ai comme évité le démarrage d’un symptôme… Je ne sais pas comment mais… J’ai réussi une fois c’est un début (…) »

« Je me sens vraiment mieux !

« Tes {outils} marchent très bien sur moi: après 3-4 jours de latence, je me sens vraiment mieux, travaille avec efficacité, clarté et ai même réussi à dormir 2 nuits à la maison !

Je ne peux pas y vivre pour l’instant (…), mais ça m’a donné un espoir et un bonheur qui m’ont boostée comme jamais ! »

« Je me sens beaucoup moins fatiguée…

(deux semaines après le stage) « Voici mon expérience de ces 1ères semaines. Mon retour en avion en m’isolant régulièrement et en méditant tout du long s’est bien passé et j’ai pu aller au mariage de nos amis ( là aussi avec de multiples {interruptions} )mais je l’ai fait!!!

J’arrive à pratiquer tous les jours (…) Je me retrouve dans des endroits improbables à faire mes exercices…  (…) je me sens beaucoup moins fatiguée et je récupère plus vite en cas d’exposition que je continue à ressentir pour l’instant. J’ai beaucoup d’espoir et j’espère de tout cœur que vous aussi percevez de petits et gros changements. »

« J’ai pu vivre la disparition des symptômes…

J’ai pu vivre au cours de ce stage la régression et la disparition de symptômes en présence de choses évitées et redoutées depuis plusieurs années (électriques et chimiques). J’ai pu me réveiller le premier matin avec une sensation de bien être que je n’avais pas ressenti depuis bien longtemps.
C’est comme si on apprenait par des exercices à ramener sur le pas de la porte ces trucs qui veulent entrer de manière automatique nous embêter. Je comprends mieux ce qui se passe en moi et ce stage m’ouvre à nouveau la porte des possibles, je sais que c’est possible de retrouver une vie simple et agréable comme je l’imagine !
Je reviens plus légère et joyeuse à l’idée de retrouver toutes mes capacités d’il y a quelques années. C’est un soulagement de savoir que les choses peuvent évoluer positivement. Il faut maintenant pratiquer les exercices très assidument pour apprendre autre chose à notre corps en présence de ce qui nous « dérangeait ».
J’éprouve beaucoup de gratitude et de reconnaissance pour Marine, sa présence, son écoute et sa gentillesse. Merci à toi du temps et de l’énergie passés à nous transmettre les acquis de ton expérience en vue de nous aider à retrouver une joie de vivre tout simplement.

« Le déclic…

Te dire que je te reste éternellement reconnaissante pour ce stage qui fut le déclic à partir duquel ma vie a changé en accéléré…
Aujourd’hui, côté EHS, je vais mieux. J’ai toujours plusieurs symptômes, qui vont et viennent, mais je ne suis plus obsédée par ça et je connais des périodes de grand bien-être, qui alternent avec des rechutes. Par contre j’ai pleinement réalisé que j’étais devenue EHS à cause de multiples traumas (…) et je fais ce travail de prise de conscience, j’enlève les vieux pansements et regarde mes blessures de face puis tente de les guérir. (…) Bref, d’intenses et nécessaires changements, qui je le sais seront très bénéfiques à long terme mais pas toujours faciles à traverser au quotidien…

 

« Petit à petit je reprends la main sur mon existence…

Depuis le stage il y a quelques mois maintenant, j’ai pu reprendre le cours d’une vie normale.

Nous sommes partis en vacances en famille, cela faisait plusieurs années que ce n’était pas arrivé. Pas de problème pour l’autoroute, pour les lieux bondés, nous avons pu profiter de ces bons moments avec les enfants et faire du tourisme comme tout le monde.

Il y a encore quelques mois je ne pouvais pas rester plus de deux heures chez ma belle famille qui habite un village très très exposé et où plusieurs petits-enfants sont largement équipés… Nous sommes allés y passer tout un dimanche, les petits-enfants étaient surpris et se sont rapprochés de moi progressivement avec leurs appareils allumés, aucun problème. Ma belle-mère a laissé son téléphone allumé dans la cuisine toute la journée et je n’ai pas été dérangée… au cas où, j’ai quand même fait un des exercices discrètement. Puis j’ai pu profiter de la journée tranquillement avec les enfants, on s’est baignés, on a joué, bref, un beau moment en famille.

Petit à petit je reprends la main sur mon existence, mon état d’esprit a été modifié pour le meilleur, j’ai quelques points sur lesquels je dois encore travailler, mais ils ne sont plus bloquants.

Merci Marine pour ces outils, qui non seulement m’ont rendu ma liberté de bouger et d’agir mais qui m’ont également révélé une autonomie que je ne soupçonnais pas.

Retour sur le 1er atelier pour enfants

Une petite fille âgée de 9 ans diagnostiquée avec une intolérance aux CEM a suivi un atelier pour enfants en juillet 2018. Il est beaucoup trop tôt pour en évaluer l’impact à long terme, d’autant qu’elle doit pratiquer un ensemble d’exercices au cours des semaines à venir afin d’approfondir et de stabiliser les résultats obtenus pendant le stage. Nous voulons tout de même dores et déjà témoigner de ce que nous avons pu observer durant l’atelier :

  • sa compréhension et son application des consignes a été bien plus rapide et meilleure que celle des adultes que nous recevons en stage
  • dès les premiers exercices, elle a été capable de faire cesser ses symptômes
  • dès le 2e jour, elle a pu éviter leur apparition, en présence de stimuli qui la faisaient habituellement souffrir
  • nous avons arrêté l’atelier plus tôt que prévu car nous n’avions plus aucun symptôme sur lequel travailler ensemble !
  • cette enfant est très motivée pour transmettre les exercices qu’elle a appris à l’un de ses proches (adulte), lui aussi atteint et nous lui faisons une entière confiance : elle sera une très bonne professeure 🙂

 » Un exercice qui supprime les symptômes…

Bonne nouvelle!  L’exercice de plasticité cérébrale dans lequel j’étais plus perplexe, m’a permis de supprimer mes « trucs » chez le dermato avec les  loulous et d’aller ensuite faire des courses sans symptômes, ceux-ci sont tout de même réapparus le soir, mais le mercredi est la journée la plus chargée 😉.

« Une semaine sans symptômes après le stage…

Je n’ai pas eu de symptômes pendant une semaine. Dimanche je suis allée à l’aquarium de Montpellier avec les enfants et je crois qu’on peut dire qu’il y avait le top de tous les trucs qui ne vont pas! j’ai ressenti les symptômes arriver et j’ai donc suivi tes conseils et monopolisé les toilettes pour les exercices et les symptômes sont passés tout de suite! j’ai même pu organiser un goûter à la mer au retour. Idem pour mercredi la visite des 3 enfants chez l’ophtalmo en plein centre ville de Toulouse!

« Trois fois moins sensible qu’avant, j’ai même dormi près de l’antenne…

« Je ne lâche rien, j’avance, j’avance… Je dirais que je suis encore électrosensible mais trois fois moins qu’avant, tous mes symptômes sont largement atténués, je gère et calme chaque « début de crise » sans problème, j’arrive même à supporter de dormir chez X près de l’antenne maintenant sans trop de gêne, ça me semble miraculeux ! Et niveau joie de vivre, confiance en moi, consolation de la petite Y, conscience de la beauté de vivre, paix intérieure, etc, j’ai fait des pas de géant et me sens mille fois mieux qu’avant, complètement transformée… ! »

WordPress.com.

Retour en haut ↑