« Le déclic…

Te dire que je te reste éternellement reconnaissante pour ce stage qui fut le déclic à partir duquel ma vie a changé en accéléré…
Aujourd’hui, côté EHS, je vais mieux. J’ai toujours plusieurs symptômes, qui vont et viennent, mais je ne suis plus obsédée par ça et je connais des périodes de grand bien-être, qui alternent avec des rechutes. Par contre j’ai pleinement réalisé que j’étais devenue EHS à cause de multiples traumas (…) et je fais ce travail de prise de conscience, j’enlève les vieux pansements et regarde mes blessures de face puis tente de les guérir. (…) Bref, d’intenses et nécessaires changements, qui je le sais seront très bénéfiques à long terme mais pas toujours faciles à traverser au quotidien…