« Nous avons supporté le chauffage électrique…

« (…) Sur la route lorsque mon cerveau perçoit une antenne, sans que j’aie à réciter qq chose maintenant (je l’ai fait beaucoup au retour), se formule de suite cette phrase « pas danger de mort immédiate », avant même que je pense quoi que ce soit, ceci semble acquis…et je n’ai pas mal…J’ai eu très très peu de débuts d’oedèmes depuis une semaine, sauf un peu ce matin [un] portable s’est rajouté…Je sens très très bien que ces exercices sont bons pour le cerveau, qui en redemande quand ça faiblit…la semaine dernière j’ai trouvé cela éreintant..(…)Le plus difficile peut être est de rentrer dans une routine, je tâtonne encore à ce niveau là, mais j’essaie de choisir les exercices en fonction du besoin du moment, par exemple hier soir j’ai pu méditer (…) Dimanche nous avons supporté le chauffage pendant beaucoup plus longtemps que d’habitude ( 3h1/2 au lieu de ¾ d’heures…) (…) En résumé : ça marche, c’est très très dur, c’est éreintant surtout au début pour établir une routine, un process, mais ça vaut la peine, et biologiquement, mon ressenti est que le cerveau en redemande…(…) Merci pour toute la passion que tu mets et que tu as mise dans cette exigence de transmission que tu ressens, peut-être qu’elle n’est pas bien comprise par tout le monde, mais même si c’est empirique, c’est bien de nous avoir communiqué toutes ces pistes et méthodes, car elles sont source d’avenir curative. »